EXIL FORCE DES PERSONNES HANDICAPEES EN BELGIQUE : LE SCANDALE PERDURE

Près de 8000 personnes handicapées ayant généralement des handicaps sévères, dont plus de 2000 enfants, sont exilés vers la Belgique faute de solutions d’accueil et d’accompagnement en France.

En 2013 la ministre de la Santé déclarait publiquement à la télévision qu’il n’y aurait plus de personnes exilées quand les familles ne le souhaitaient pas.

Mais les faits sont là : depuis 2014, la Belgique accueille 13% de personnes handicapées en plus, dont 32% sont sévèrement handicapés (orientations en Maisons d’accueil spécialisées).

C’est ce que confirme un communiqué de presse co-signé par le Gouvernement Wallon et le secrétariat d’Etat en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion : « La France finançant l’accueil de ses ressortissants au sein des structures wallonnes, la Wallonie s’en retrouve même gagnante puisque cela crée de l’emploi pour le secteur » !

Le cynisme de ces propos prononcés par le vice-président du Gouvernement wallon et co-signé par le Gouvernement français est désastreux.

« Quand la France respectera-t-elle ses engagements envers les personnes handicapées en créant ces emplois en France ? Après des années de dénonciation par les familles, cette inaction s’assimile à de la non-assistance à personnes en danger ».





Réalisation Marnat
Mentions Légales